La Norme Européenne

Depuis le 1er mai 2005, la norme européenne EN 13241-1 obligatoire remplace l'ancienne norme française NF 25362.


Les textes principaux sont la terminologie EN 12433-1 et EN 12433-2 et l'aspect mécanique des portes et portails EN 12604 et EN12605. Les portes et portails motorisés En 12453 et EN12445 ( ces textes sont très importants car ils définissent les critères requis et la méthode de preuve). Les dispositifs de sécurité EN 12978 et EN 12635.

Consultez notre page sur les textes européens pour avoir plus de détails.


D'autres textes viennent se rattacher aux textes principaux, mais la logique de la Norme peut se synthétiser par 4 étapes complémentaires.
Attention à beaucoup d'interprétations qui arrangent certains fabricants mais qui engagent la responsabilité des installateurs !


Pour vous aider, nous vous proposons des séminaires pour étudier l'application concrète des normes européennes.

1ère Étape: le marquage C.E.

L'installateur doit obligatoirement utiliser des produits marqués C.E.

Même en utilisant des ensembles certifiés, sa responsabilité est engagée ( ne pas faire la confusion avec les obligations des fabricants de porte en série). La Norme Européenne lui donne les moyens simples et professionnels de réaliser des installations dans les règles de l'art et à la norme européenne.

2ème Étape: l'analyse de risque

Pour équiper une porte existante qui ne possède pas de certificat C.E. ( ce qui est le cas de la majorité des portes existantes), l'installateur doit remplir un document appelé "analyse de risque" que nous pouvons lui fournir.

Il doit vérifier la dangerosité de la porte dans son environnement et les 7 risques potentiels à protéger :



S'il n'est pas possible de supprimer ces risques, il doit le signaler par un marquage visuel normatif.

3ème Étape: les essais de site

L'installateur doit effectuer un essai de site avec un appareil de mesure approprié qui lui donnera un certificat d'essais attestant du bon fonctionnement des sécurités.

Cet appareil peut être utilisé pour proposer des mises aux normes, pour mettre en avant des risques ou pour contrôler la bonne exécution des contrats d'entretien ou aider l'installateur à faire certifier ses fabrications.

4ème Étape: les documents de fin de travaux

L'installateur doit constituer un dossier par client qu'il doit garder 10 ans. Il doit marquer son installation par une plaque C.E. et remettre à son client: une notice avec un carnet d'entretien ,un document de réception de travaux, un certificat C.E. et une proposition de contrat d'entretien.

La Centrale des Fermeturistes Experts tient à la disposition de ses clients tous les documents, l'assistance et la formation nécessaire.